Hôpitaux au Cameroun Des avancées contrastées entre ombre et lumière

0
4

Le système hospitalier camerounais se trouve à la croisée des chemins, tiraillé entre des progrès notables et des défis persistants qui entravent l’accès à des soins de santé de qualité pour l’ensemble de la population.

 

Parmi les signes encourageants, on peut citer la construction d’infrastructures modernes telles que l’Hôpital Général de Yaoundé et l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Douala, qui offrent des plateaux techniques améliorés et des conditions d’accueil plus dignes. Le pays compte plusieurs Centre Hospitalier Régional dans le nouveau-né est celui de l’est à Bertoua. Hôpital de deuxième catégorie, bâti aux normes et standards internationaux, le Centre Hospitalier Régional de Bertoua est la matérialisation de la politique de Grandes Réalisations, initiée par le Chef de l’État. Au nom du Président de la République, Paul BIYA, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Joseph DION NGUTE, a procédé le 10 Juin 2024 à son inauguration officielle.

 

Parlant d’un autre volet, il est à noter que, l’augmentation progressive du personnel médical, bien que toujours insuffisante dans certaines régions, contribue à une meilleure prise en charge des patients.

La mise en place de la Couverture Santé Universelle (CSU) constitue une avancée majeure en matière d’accès aux soins, en réduisant les obstacles financiers et en favorisant l’équité dans l’utilisation des services médicaux.

Des obstacles persistants qui freinent l’accès à des soins de qualité

Malgré ces progrès, des défis majeurs subsistent et menacent de fragiliser les acquis obtenus : Le sous-financement chronique des hôpitaux publics limite l’accès aux médicaments, aux équipements médicaux et entrave la maintenance des infrastructures, compromettant ainsi la qualité des soins prodigués. Les disparités dans l’accès aux soins persistent, défavorisant les populations rurales et les communautés défavorisées qui manquent souvent d’infrastructures adéquates et de personnel médical qualifié. La gestion des ressources humaines demeure un enjeu crucial, avec une nécessité d’optimiser la gestion du personnel médical et de valoriser ses compétences pour garantir une meilleure efficacité du système.

Un avenir incertain mais des perspectives d’amélioration

L’avenir du système hospitalier camerounais reste incertain, tiraillé entre les progrès réalisés et les défis persistants. Des efforts soutenus du gouvernement, des acteurs du secteur de la santé et de la société civile sont indispensables pour garantir un accès universel à des soins de santé de qualité pour tous les Camerounais.

Encourager l’innovation et la recherche dans le domaine médical permettrait de développer de nouvelles solutions thérapeutiques et d’améliorer la prise en charge des patients.

Renforcer la collaboration entre les différents acteurs du système de santé (hôpitaux publics, privés, ONG) favoriserait une meilleure coordination des efforts et une utilisation plus efficiente des ressources disponibles.

Impliquer davantage les communautés locales dans la gestion des structures de santé permettrait de mieux répondre à leurs besoins spécifiques et de renforcer leur implication dans la promotion de la santé.

Le chemin vers un système hospitalier camerounais performant et accessible à tous sera long et semé d’embûches. Cependant, en conjuguant les efforts et en tirant parti des opportunités offertes par les progrès technologiques et les initiatives innovantes, il est possible de bâtir un système de santé plus juste et plus efficace pour l’ensemble des Camerounais.

Mireille Siapje

Leave a reply