CHR d’Ebolowa : Grande campagne Indo-Camerounaise

0
7

Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa organise, du 29 au 31 janvier 2024 en partenariat avec la PP MANIYA HOSPITAL PVT.LTD de l’Inde, une vaste campagne de consultation et dépistage gratuite.

Une équipe indienne du PP MANIYA HOSPITAL PVT.LTD de l’Inde séjournera du 29 au 31 janvier 2024 dans la ville d’Ebolowa. Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa va ainsi servir de cadre à une campagne de consultation et de dépistage gratuite des cancers chez les adultes et les enfants. Les services offerts sont la Neurologie, l’Oncologie médicale avec traitement médical des cancers chez les adultes et enfants, l’Oncologie chirurgicale des cancers, la Psychomotricité en rapport avec les problèmes des os, malformation et fracture, la pédiatrie, les maladies des dents, le dépistage de l’hypertension artérielle et dépistage de diabète. Guy Michel Roger Ekono est le Directeur du Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa. « Nous accueillons dès le lundi 29 janvier 2024, une équipe indienne dans le cadre d’une campagne intéressante des cancers chez les adultes et les enfants, la neurologie et la pédiatrie. L’on y associera les habituels soins dentaires et dépistages des maladies chroniques uselles (HTA Diabète). En marge de cela, il est question de mettre en place une plateforme d’évacuation médicale sécurisée en Inde. Il sera également question d’assurer le suivi post évacuation qui est un réseau de télémédecine permettant d’améliorer la prise en charge des malades en continu, avec des concertations voire des consultations ultra spécialisées on line », a-t-il présenté au cours de notre entretien.

Cependant, le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowaqui est un hôpital de 2ème catégorie, veut au travers de cette campagne Indo-Camerounaise créer un linkage avec l’hôpital PP MANIYA HOSPITAL PVT.LTD de l’Inde. Celui-ci va inclure des échanges de spécialistes, des formations en ligne et en présentiel. « Nous souhaitons aller même jusqu’à l’acquisition de matériel ou encore la possibilité de mise en place de protocoles de dernière génération (chimiothérapie à coûts réduits », a-t-il précisé. Il est à noter que, les patients bénéficieront d’une réduction de 30%sur les examens et 50% sur les soins médicaux.
Catherine Aimée Biloa

Leave a reply