Hôpital Laquintinie : Le laboratoire de biologie clinique en « puissance 2 »

0
59

Cette certification obtenue d’un organisme d’accréditation, est, d’après le responsable de ce département,

l’attestation de la qualité des examens médicaux qui y sont effectués au quotidien.

epuis près d’une poignée d’années, l’hôpital Laquintinie de Douala (HLD)
s’est résolument engagé dans l’amélioration de ses services et la qualité des soins. L’inno- vation étant au rendez-vous, cette formation sanitaire vient encore de marquer des points avec son département de biologie clinique. En effet, l’on apprend que le labora- toire de l’hôpital Laquintinie de Douala a obtenu « deux étoiles ». Une reconnaissance qui d’après les responsables de cette formation sanitaire de deuxième catégorie est la concrétisation d’un long pro-cessus qui a débuté il y a plu- sieurs années.
Chef de département de biologie clinique à l’hôpital Laquintinie de Douala, Dr Christiane Medi explique :
« Le département de biolo- gie clinique jadis appelé dé- partement de sciences, de diagnostic et d’appui au trai- tement s’est affilié à un orga- nisme d’accréditation. Le dé- partement, alors lancé dans ce programme, est accom- pagné depuis 2012 par Ghss, un organisme engagé dans le processus de qualité. Après cette période qui s’est soldée par l’obtention d’une étoile, le
laboratoire s’est relancé dans le processus en 2018. L’unité de management de la quali- té, responsable de mettre en œuvre le processus d’accrédi- tation avec l’appui du chef de département a alors été mise sur pied ». Ainsi, l’on apprend que dans la réalisation de ce processus, le laboratoire de bactériologie et le laboratoire de virologie ont été enrôlés. Le processus de certification basé sur cinq niveaux a donc été validé par lesdits labora- toires. D’où l’obtention de la deuxième étoile.
Modernisation des équipements.
Pour le personnel de l’HLD, ces étoiles attestent de la qualité du travail qui est ef- fectué au sein de ces labo- ratoires. « Le laboratoire est engagé dans un processus de qualité. Cela veut dire que les examens qui y sont faits sont fiables et suivent un proces- sus sûr. Ainsi, le patient peut être rassuré de ce que de son prélèvement au résultat, les normes internationales ap- pliquées ici sont respectées
», rassure le Dr Christiane Medi. Au niveau de l’HLD, l’on retient que la biosécuri- té, élément fondamental de l’évaluation, est respectée à la lettre. La biosécurité, faut- il le rappeler, représente l’en- semble des mesures visant à prévenir et à contrer les dan- gers qui sont liés à la mani- pulation et à l’utilisation du matériel biologique dans les laboratoires d’enseignement, de recherche, les hôpitaux et l’industrie civile. Notons que, l’HLD est engagé depuis quelques années dans un vaste chantier de rénovation et de modernisation de ses équipements. L’objectif de cet hôpital, est d’être capable de répondre aux besoins d’une population de plus en plus grandissante, exigeante et en quête de soins médicaux de qualité.

„ Ghislaine DEUDJUI

Leave a reply