Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa : L’offre de soins de santé de qualité aux populations

0
19

Tel est le cheval de bataille du Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa depuis sa mise en service en décembre 2021.

 Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa peut se réjouir d’être désormais  compter parmi les trois meilleurs hôpitaux de 2ème catégorie au Cameroun. Le Directeur de cette formation hospitalière, le Docteur Ekono  Michel Roger Guy a reçu une récompense au cours du Prix Africain du Leadership en Santé, le 16 novembre 2023 du côté de Yaoundé. Une initiation portée par le Groupe Echos Santé en partenariat avec le Ministère de la Santé Publique et de nombreux partenaires tant nationaux qu’internationaux. Au Cours de la cérémonie de remise des prix aux lauréats, présidée par le Ministre de la Santé Publique, Manaouda Malachie, représentant personnel du Premier Ministre, chef du Gouvernement, le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa a eu l’insigne honneur de monter les marches pour recevoir le prix de l’un des meilleurs hôpitaux de 2ème catégorie au Cameroun.  Un moment inoubliable qui témoigne de la volonté de cette formation sanitaire de vouloir offrir des soins de santé de qualité aux populations, qui semblent avoir des revenus modestes. Un cheval de bataille qui tient à cœur le Directeur, Docteur Ekono Michel Roger Guy et toute son équipe depuis la mise en service en décembre 2021.

Cependant, au cours de notre entretien avec le Directeur, le Docteur Ekono Michel Roger Guy, il n’a pas caché sa joie et sa gratitude face à cette récompense au cours de la cérémonie du Prix Africain du Leadership Santé. Même s’il estime qu’il reconnait que, c’est un appel à plus d’abnégation au travail face aux défis et aux difficultés qui minent l’accès aux soins de santé de bonne qualité pour les populations. « C’est un sentiment d’émotion et de  gratitudequi m’anime, à l’endroit des organisateurs de cet Prix Africains de Leadership en Sant et du grand public qui nous a plébiscité. Il faut dire que  C’était inattendu. Je voudrais dire que, nous sommes l’un des hôpitaux les plus récents de notre catégorie. Et,du bas de notre cité périphérique,  Nous n’avions pasconscience de ce que le grand public avait déjà une visibilité certaine de notre activité, d’où notre agréable surprise. Mais, à côté de cela, c’est pour nous une invitation à plus d’efforts, plus d’ardeur à la tâche : » visez la lune, vous atteindrez au moins les étoiles », disait un penseur. », s’est-il exprimé. Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa se donne donc pour défi majeur, depuis cette distinction, d’être plus proche des populations, de leur apporter des soins de bonne qualité et à moindre coût.

Une approche vers le social…

Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa est un hôpital de 2ème catégorie, d’une capacité d’accueil de 118 lits, doté d’équipements de dernière génération. Toutefois l’approche qui y est développée, vise à offrir à la population de la sous région d’Afrique centrale, y compris les personnes les plus démunies possibles, des soins de très haute technologie à des coûts réduits, ainsi que l’indique le Directeur :  « Nous avons les commodités et  disponibilités usuelles d’un hôpital de référence. Cependant,  Nous avons adopté sur instruction de la haute hiérarchie, une grille tarifaire incitative afin que tout le monde soit à mesure de se soigner au CHR d’Ebolowa. Nos prix sont vraiment très bas, à l’instar de ceux des hôpitaux de district, en vue d’implémenter l’approche sociale si chère au chef de l’état. A titre d’exemple, le scanner de base ne coûte que 50 000f.c’est cela le label du CHR d’Ebolowa », a précisé le Docteur Ekono Michel Roger Guy, Directeur du Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa.

S’il faut féliciter cet engagement social du Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa auprès des populations. Il n’en demeure pas  moins qu’il reste confronter à quelques difficultés au quotidien. « La première difficulté est que, nous sommes nouvellement mis en service. On doit se faire connaître. Deuxièmement, nous devons servir de support à toutes les formations sanitaires préexistantes, en terme de modalités diagnostic ou thérapeutiques, je parle des examens complémentaires qui n’étaient pas réalisables sur place auparavant. Le troisième point peut-être le plus important, réside dans ce que, le CHR d’Ebolowa doit élargir son champ d’action, afin d’atteindre son envergure de référence sous-régionale, sa vocation première, voire sa raison d’être : un processus dont la réalisation finale prendra quelques temps», a-t-il égrainé. Au regard de ce qui précède, si tant il est vrai que, l’accès aux soins de santé et la prise en charge des malades font couler beaucoup d’encre et de salive dans de nombreuses formations sanitaire au Cameroun. Le Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa veut positionner comme un hôpital de référence dans la prise en charge des malades et l’accès aux soins de qualité à moindre coût.

Catherine Aimée Biloa

Leave a reply